Objectifs de la réunion
Compartir:
like
twitter
linkedin

Selon la Convention européenne du paysage du Conseil de l’Europe, «politique du paysage» désigne «la formulation par les autorités publiques compétentes des principes généraux, des stratégies et des orientations permettant l’adoption de mesures particulières en vue de la protection, la gestion et l’aménagement du paysage».

«Paysage» désigne «une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations» ; «Protection des paysages» comprend «les actions de conservation et de maintien des aspects significatifs ou caractéristiques d’un paysage, justifiées par sa valeur patrimoniale émanant de sa configuration naturelle et/ou de l’intervention humaine» ; «Gestion des paysages» comprend «les actions visant, dans une perspective de développement durable, à entretenir le paysage afin de guider et d’harmoniser les transformations induites par les évolutions sociales, économiques et environnementales» ; «Aménagement des paysages» comprend «les actions présentant un caractère prospectif particulièrement affirmé visant la mise en valeur, la restauration ou la création de paysages».

Vu que la Convention prend également en considération les « eaux intérieures et maritimes », cette réunion sera axée sur les politiques publiques du paysage relatives à ces eaux.

Elle a pour objectif de présenter des expériences de politiques nationales, régionales et locales liées à la présence de l’eau dans les paysages et la protection et la gestion des ressources hydriques, afin de:

1. Prendre les paysages en considération dans la loi comme une composante essentielle du cadre de vie des êtres humains, une expression de la diversité de leur patrimoine culturel et naturel partagé et la base de leur identité.

2. Élaborer et mettre en œuvre des politiques du paysage pour la protection, la gestion et l’aménagement du paysage à travers l’adoption de mesures spécifiques (prévues par la Convention).

3. Mettre en place des processus de participation du public en général, des collectivités locales et régionales et des divers acteurs concernés par la définition et la mise en œuvre des politiques du paysage.

4. Prendre le paysage en considération dans les politiques régionales et urbaines mais aussi culturelles, environnementales, agricoles, sociales ainsi que dans toute autre politique pouvant avoir un impact direct ou indirect sur le paysage, notamment les politiques en rapport avec la gestion des ressources hydriques et la présence de l’eau dans le paysage.

Les conclusions de cette rencontre seront présentées lors de la 10e Conférence du Conseil de l’Europe sur la mise en œuvre de la Convention européenne du paysage (les 6 et 7 mai 2019 au Palais de l’Europe. Strasbourg) et lors de la réunion du Comité Directeur de la Culture, du Patrimoine et du Paysage (CDCPP).